Aujourd’hui, de nombreuses femmes souffrent du mal de dos après un accouchement. Mais les hommes peuvent aussi faire face à ce genre de problème, notamment les seniors. Face à la douleur, il est possible de consulter un kinésithérapeute ou encore un ostéopathe. Mais lorsque les traitements médicaux sont inefficaces, le recours à la chirurgie du dos est incontournable. 

Tout savoir que la chirurgie contre le mal de dos

La chirurgie pour traiter les maux de dos n’est proposée par le médecin qu’en dernier recours. Si les douleurs peuvent encore être traitées, l’opération chirurgicale n’est pas nécessaire. De plus, la chirurgie ne peut se faire que si les causes des problèmes de dos du patient est bien déterminé. Il faut donc que le chirurgien confirme que le dos est parfaitement opérable. La chirurgie permet de résoudre durablement les douleurs dorsales, à savoir: 

– La lombalgie

– Le canal lombaire

– La hernie discale

– La tumeur

– Le tassement vertébral

Avant de réaliser une chirurgie du dos, le chirurgien demande au patient d’effectuer un bilan médical complet. L’idée de la chirurgie sera une décision par le médecin qui traite le patient et le chirurgien. L’opération ne sera effectuée que si un membre de la famille donne son accord formel. 

Les différents types de chirurgie du dos

Le chirurgien peut proposer deux types de chirurgie du dos. Le premier est la chirurgie classique qui se fait “à ciel ouvert”. Cela signifie que le spécialiste procède uniquement à une inclusion de 10 cm à 15 cm.

La seconde option, c’est la chirurgie muni-invasive. Elle est d’ailleurs l’opération la plus courante du fait que les conséquences postopératoires sont plus réduites. Parfois, il n’est même pas utile de prévoir une rééducation postopératoire. De plus, les risques d’infection sont réduits ainsi que les douleurs musculaires. La durée d’hospitalisation se trouve être plus courte.